« Éducation et nutrition- Lutte contre l’obésité des enfants »

Relever le défi

Contexte

La progression continue de l’obésité est un vrai problème de santé publique, avec des conséquences graves pour les personnes et les finances publiques. La prise en charge des personnes souffrant d’obésité (soutien, accompagnement, thérapeutique) est globalement insatisfaisante.

La prévalence de l’obésité chez l’enfant et l’adolescent continue de croître en France, essentiellement dans les milieux défavorisés (1). Le coût social de l’obésité (ici obésité et surpoids) représente, en France, plus de 20 milliards d’euros par an. Parmi les causes identifiées de cette pathologie, citons les repas déstructurés, les aliments transformés et « ultra-transformés », le manque de sommeil, la sédentarité. Les programmes nationaux portant sur l’alimentation ne donnent pas les résultats escomptés (2).. Les actions visant la prévention seraient aisément rentables (3)..

Ref

(1). Rapport du ministère de la Santé 2019, en classe de troisième, l’obésité touchait 5.2% des collégiens en 2017 (7.5% chez les enfants d’ouvriers contre 2.7% chez les enfants de cadres), alors qu’elle était de 3. 5 % en 2001.

(2).Rapport IGAS N°2016-020R

(3). Rapport OCDE-2019- The Heavy Burden of Obesity- The economics of Prevention


Une approche différente, plus locale, plus intégrative et plus éducative, mérite d’être expérimentée.


Les objectifs de notre projet

L’objectif principal vise à induire, chez les enfants d’âge scolaire, une modification pérenne des habitudes alimentaires dans le sens d’une réduction des comportements « à risque de surpoids ». Nous faisons l’hypothèse que l’éducation des adultes se fera avec et par les enfants.

La méthodologie suivie est issue des expériences de RESOLIS dans le domaine de l’alimentation durable. Elle consiste, dans un premier temps, à identifier tous les acteurs locaux impliqués par la problématique visée. Puis, à recueillir, via un questionnaire structuré, les idées et les initiatives de tous ces acteurs (secteur médical, enseignants, associations de parents, élus locaux, centres sociaux, entreprises, institutions, …). L’ensemble des données est analysé et exposé aux différents acteurs dans le but d’établir des échanges entre eux, de confronter les approches et de faciliter l’instauration d’une synergie aboutissant à la création d’un écosystème local.

Des supports pédagogiques et d’animation sont élaborés pour les différents niveaux d’âges (sur un mode ludique et opérationnel, jamais sur un mode normatif et culpabilisant).

Enfin, des outils d’évaluation sont établis et un suivi objectif des opérations est mené.


Territoires expérimentaux en cours 

Le premier territoire expérimental d’écosystème est en cours de constitution dans les 19è et 20è arrondissements de Paris.

Un autre terrain expérimental va démarrer à Moulins sur Allier au cours du 1°semestre 2021


Equipe projet

Brigitte Picandet (responsable du programme, médecin nutritionniste), épaulée par des étudiants.

Philippe Kourilsky (Professeur Honoraire au Collège de France et Directeur Honoraire de l’Institut Pasteur), Philippe Musette (Professeur à l’Hôpital Avicennes), Dominique Thierry, (Président d’honneur de France Bénévolat.et Président d’ADELIS)

Pour tout contact avec Brigitte Picandet. dr.picandet@psycho-nutrition.fr .