top of page
  • dominiquethierry2

Bénévolat et santé




Le lancement du programme porté par ADELIS intègre la. place du bénévolat dans les systèmes locaux. C’est le cœur même du programme.

Mais c’est l’occasion de reprendre la question plus large des relations entre bénévolat et santé.


Le sujet est polysémique sur au moins 4 registres qui se recoupent pareillement :


1 - Le bénévolat dans les associations de malades (ou pour des malades)

Cette démarche est très ancienne. A titre d’exemple, la quasi-totalité des associations sur le handicap sont parties d’initiatives de parents, par exemple créateurs de foyers (parfois par jeunes handicapés eux-mêmes comme l’APF). Il existe de très nombreuses associations spécialisées par pathologie : La Ligue contre le cancer, France Parkinson, France Alzheimer, l’UNAFAM, UNAPEI On peut assimiler à ce registre les associations qui interviennent à l’hôpital (Exemples : « L’école à l’hôpital » ou « Les clowns à l’hôpital »). L’APHP a 200 associations dans sa mouvance qui représentent 2 000 bénévoles ; ce cas est-il unique ou existe-t-il ailleurs ? Que font ces associations ? Quel lien avec l’hôpital ? France Bénévolat n’a pas beaucoup analysé ce secteur, avec des caractéristiques spécifiques, bien que plusieurs grandes associations en sont adhérentes. Elles sont généralement assez fermées sur elles-mêmes avec des charges affectives très fortes du type :« on ne peut pas s’occuper de malades alcooliques si on n’a pas été alcoolique », « on ne peut pas être bénévole à l’UNAFAM si on a n’a pas un enfant schizophrène », … Ce sujet pourrait faire l’objet d’une étude-action spécifique portée par France Bénévolat National


2 - Le bénévolat par des professionnels de santé

Médecins du Monde en est un bel exemple : des médecins retraités ou des médecins en exercice consultent gratuitement . Ils sont très engagés et le plus souvent s’occupent de personnes en grande précarité, sans médecin référent. Ils sont de plus en plus sollicités, soit pour compenser le manque de professionnels , en particulier dans les pays en voie de développement , soit en raison de la progression « de la misère du Monde » …en France.

3 - Le bénévolat comme moyen de prévention primaire

C’est l’un des volets essentiels du programme « Bénévolat et santé » La prévention primaire concerne l’ensemble des mesures destinées à éviter ou diminuer le risque d’apparition des troubles de santé (maladie, accident, handicap). Elle prend en compte à la fois les conduites individuelles à risque, mais aussi les enjeux environnementaux et sociétaux. Elle vise à réduire l’incidence d’une pathologie, c'est-à-dire à diminuer le nombre de nouveaux cas d’une affection sur une population déterminée et pour une période donnée.

Le bénévolat est reconnu par de nombreuses études comme un facteur important de prévention primaire et de maintien en bonne santé (Voir bibliographie en annexe). France Bénévolat a aussi des exemples concrets de terrain, où des personnes en mauvaise situation, en particulier psychologique ou atteintes d’addictions, se sont « redressées » par des actions de bénévolat et des fonctionnement d’équipes de qualité . Ce bénévolat concerne tous les âges, mais on met particulièrement l’accent sur le bénévolat des seniors, compte tenu de 3 phénomènes :

  • Le vieillissement de la population entraine un coût des dépenses de santé,

  • Si la France est en tête des pays européens en matière d’espérance de vie, elle est mal placée en matière d’espérance de vie en bonne santé (EVSI selon la définition de l’OMS),

  • On assiste à une chute très importante, depuis 2016, du bénévolat des seniors, ce qui est paradoxale, quand on sait qu’il représente l’un des facteurs majeur de maintien en bonne santé. La réforme des retraites risque d’augmenter le phénomène.

Par ailleurs, les actions de prévention sont souvent le fait d’associations spécialisées, mais pas toujours reliées à des systèmes locaux (alcool, tabac, addictions, obésité…). Une meilleure articulation locale constitue un enjeu important pour le programme « Bénévolat et santé ».

Une action importante repérée et une action expérimentale :

1 - À Charleval, dans le cadre de la CPTS « L’Armada de l’Andelle », le Centre Social Espace Libre bénéficie du concours de nombreux bénévoles.

Désormais, des médecins interviennent dans les actions de promotion du bénévolat pour en expliquer les bienfaits sur la santé.  Das leur consultation, ils « prescrivent » (recommandent) le bénévolat.

De nombreux bénévoles sont des anciens patients de la MSP « Equipage St Exupéry »… un cercle vertueux ! France Bénévolat n’a jamais utilisé cet argumentaire dans ses actions promotion du bénévolat. Il y a là une piste d’innovation importante.

2 - Depuis Juin 2023, à Bayeux et dans le territoire « Bocage Grand Bessin’ » sont lancées des actions de promotion du bénévolat pour des retraités, plutôt isolés, au travers d’Ateliers « Être utile pendant sa retraite ». Ceci sera fait dans le cadre d’un partenariat CLIC/France Bénévolat Calvados/ADELIS.

Le contenu des Ateliers reprend un savoir-faire solidement ancré de France Bénévolat . Mais , cette démarche est innovante  par 3 registres :


  • Ces Ateliers sont lancés après une enquête terrain de grande qualité portée par le CLIC avec l’appui de la Poste. Pour France Bénévolat, c’est une première ;

  • On part d’un territoire bien précis avec une démarche  de type «  intensive», alors que nos nombreuses actions de promotion du bénévolat sont plutôt événementiels sans qu’on puisse en juger l’impact ;

  • Les bénévoles potentiels qui confirmeront leur intérêt bénéficieront d’un accompagnement individuel par l’équipe France Bénévolat Bayeux

3 - Le bénévolat dans les dispositifs de coopération entre professionnels de santé (CPTS ou MSP)


Nous commençons à identifier des types de missions précises et des exemples :

3.1 - L’aide à la mobilité

Il s’agit de transports gratuits (ou à des prix très modestes) de patients pour venir au Centre de Soins de proximité ou pour aller dans des Centres Hospitaliers souvent plus éloignés. Les chauffeurs, qui disposent d’une flotte de véhicules appartenant à l’association partenaire sont des bénévoles. Leur rôle et leur impact dépassent le seul registre du transport, car du lien social se constitue entre chauffeur et transporté ; on est déjà sur le 4° type de mission décrit ci-dessous. Deux exemples :

  • Trans Lib à Charleval, Eure (avec plus de 500 transports par an)

  • Auto Sage à Neufchâtel en Bray (Seine-Maritime)

Il faut que la gestion du dispositif soit extrêmement rigoureuse et professionnelle : anticipation des RV, respect réciproque des horaires, adresses,… Evidemment, on abaisse les coûts de la Sécurité Sociale et on se situe sur des créneaux spécifiques qui ne concurrencent ni les taxis, ni les ambulanciers. L’aide à la mobilité n’est qu’un des aspects de la lutte contre l’isolement. Le Centre Social Espace Libre connait bien le sujet puisqu’il a été pionnier en la matière dès 2005 avec l’appui de France Bénévolat.

3.2 - L’aide aux formalités administratives


Pendant la crise sanitaire COVID, de nombreux centres de vaccination se sont créés très vite avec l’arrivée de milliers de bénévoles, dont certains hors des gestes médicaux.

Cela également rejoint les activités des associations liées à « l’illectronisme ». La Médiatrice de la République dénonce la marginalisation de nombreux français par la dématérialisation des formalités administratives de toutes nature, entrainant de l’exclusion (pas seulement des seniors).

Dans le cadre de notre programme, nous devrons identifier les besoins des habitants et faire des rapprochements, dans le cadre de « cartographies locales d’acteurs ».

Les champs les plus évidents sont les relations avec la Sécurité Sociale et les Mutuelles.

Les associations spécialisées sur ce champ global, y compris les écrivains publics, n’ont pas nécessairement de relations avec les MSP.


3.3 - Le bénévolat dans le cadre des actions de prévention

Les CPTS suscitent de nombreuses actions de prévention : détection précoce de pathologies, lutte contre les addictions, l’obésité... Elles sont ensuite portées par des associations de proximité. (exemple :1° secours) Il conviendra que dans « les cartographies territoriales » :

  • On identifie mieux les actions de prévention, en particulier celles qui semblent assez éloignées (Une épicerie solidaire par des actions éducatives peut se situer sur ce champ) ;

  • On distingue, dans les structures spécialisées, ce qui relève des professionnels et ce qui relève des bénévoles. Mais du coup les bénévoles sont très professionnalisés ; à titre d’exemples : « les alcooliques anonymes » ne sont composées que de bénévoles ; les associations qui accompagnent des femmes atteintes du cancer du sein également.


3.4 - L’appui psychologique aux patients et aux familles

Ce champ est large et le plus délicat. Il recoupe partiellement le précédent. Dans les MSP qui ont des psychologues ou des médiateurs thérapeutiques, le questions sont les suivantes :


  • Quelles sont les coopérations  entre professionnels et bénévoles ?

  • Comment les bénévoles sont formés ?

  • Comment faire pour que les bénévoles « sachent ne pas aller trop loin » ?

A titre d’exemple, pour les familles ayant un enfant autiste , la grande question est comment accompagner les familles par des systèmes locaux de solidarité pour les multiples problèmes qui se posent ; accès à l’école, accès aux droits, ,.. Ce champ rejoint ceux plus vastes de « l’aide aux aidants » et du bénévolat dans les EHPAD que ADELIS connait particulièrement bien au travers de son programme « Vers des maisons de retraite plus inclusives ! ».


Bien sûr, la combinaison ces différentes formes de bénévolat doit entrainer le développement d’écosystèmes locaux de solidarité.

Bibliographie

La solitude, l’isolement et la santé cardiaque. Voici comment gérer l’isolement pour réduire le risque de crise cardiaque et d’AVC. Dr Scott Lear janv. 18, 2022

Les travaux de l’OMS sur l’EVSI (Espérance de vie en bonne santé)

Bénévoles et établissements de santé François Bach. Presses Universitaires de Grenoble 2012


Plusieurs articles de Dominique Thierry sur « Le bénévolat des seniors » (Voir www.francebenevolat.org )


La mission du bénévole en hôpital : un paradoxe au niveau de l’identité, du rôle et de l’activité . Sandrine Cortessis, Amélie Deschenaux , dans Nouvelle revue de psychosociologie2021/2 (N° 32),


L'implication d'une association de bénévoles dans le champ de la prévention des maladies cardiovasculairesBruno Robert, dans Recherche en soins infirmiers2007/1 (N° 88)


Perceived social support-giving moderates the association between social relationships and interleukin-6 levels in blood _ Tan Jian and coll. Elsevier Enhanced Reader 2022

Association of volunteering with mental well-being: a life course analysis of a national population-based longitudinal study in the UK Felza Tabassam and coll. 2016.



10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le bien manger à Mouans-Sartoux

La commune de Mouans-Sartoux est remarquable. Sur 13 ans elle a réussi à lier production locale bio et éducation au bien manger en impliquant tous les habitants

Le portrait de Quentin

Un jeune médecin s'engage bénévolement auprès de personnes en grande difficulté , en particulier de migrants

Comments


bottom of page